Intégration - Presse et documentation

#LostinMigration: The unending struggle for children in migration, Missing Children Europe, 25.01.2017
Lost in Migration conference in Malta on the 26-27 January 2017.

MINEURS NON ACCOMPAGNES (MNA), par Françoise Jacquemettaz, présidente CSI, L'1dex, 20.01.2017
"«Personne de confiance» désignée par l'Etat du Valais et tutrice nommée par l'Autorité de protection de l'enfant et de l'adulte, je suis ces jeunes mineurs dans leur parcours d'intégration, ceci en lien étroit avec le Rados (structure d'accueil pour les MNA) et également dans la procédure d'asile."

Des migrants de 15 à 18 ans sont placés en détention administrative en Suisse, 24Heures, 16.06.16
Selon un rapport de Terre des hommes (TdH) rendu public jeudi, au moins onze cantons ont recours à la détention administrative des migrants mineurs de plus de 15 ans.

Les enjeux juridiques autour des mineurs isolés étrangers, Cairn, 06.2016
"J'aborderai en tant que juriste les enjeux juridiques concernant les Mineurs isolés étrangers (mie). Ce sujet est évidemment vaste, ses enjeux sont multiples. Je ne pourrai pas tous les évoquer ici ni entrer dans tous les détails. J'apporterai tout d'abord un éclairage sur la circulaire du 31 mai 2013 qui aborde plusieurs aspects et qui suscite de nombreux débats. Je dirai également quelques mots sur..."

«Mineurs Isolés Etrangers», transitions multiples et métissages réciproques d'adolescents et de pratiques professionnelles au sein des dispositifs d'accompagnement, 2015

Unaccompanied refugee minors' early life narratives of physical abuse from caregivers and teachers in their home countries, Child Abuse & Neglect, Volume null, Issue null, Page null, Envor M. Bjørgo Skårdalsmo, Tine K. Jensen, 2015

Unaccompanied children - The effects of asylum process, 2015
A study on the effects of the waiting process of asylum Seeking in Sweden for unaccompanied children

La protection des mineurs migrants non accompagnés en Europe, La Revue des Droits de l'Homme, 7/15
"Ces dernières années, la migration des mineurs a pris de l'ampleur. De plus en plus de mineurs rejoignent les États européens pour diverses raisons. La sécurité et la recherche d'une vie meilleure semblent être les premières motivations de ces jeunes migrants. S'ils étaient au départ accompagnés, ils sont nombreux désormais à se déplacer seuls, vers des États où ils n'ont souvent aucun lien familial. Ce phénomène est de plus en plus visible et nécessite un cadre juridique particulier, car leur jeune âge et leur manque d'expérience les exposent à des violations de leurs droits. Les résolutions du Conseil de l'Europe et les directives du Parlement européen ne suffisent pas à garantir les droits de ces migrants, largement soumis à des contraintes et des pratiques remettant en cause leur protection. Les procédures d'identification d'âge, le traitement offert, les structures d'accueils varient d'un État à l'autre et ne respectent pas toujours l'intérêt supérieur de l'enfant garanti par la Convention internationale des droits de l'enfant. "

Genève: les conditions d'accueil des mineurs non accompagnés sont inacceptables, humanrights.ch, 29.01.14
Pas d'éducateurs, pas d'activités extrascolaires, pas de surveillance 24/24, pas de réfectoire. La liste de tout ce qui manque à l'encadrement de ces ados au foyer du Grand-Saconnex est bien plus longue, mais cet aperçu donne déjà froid dans le dos. Par ailleurs, le manque d'encadrement (un équivalent temps plein de 2.1 pour environ 50 jeunes) fait que ces adolescents sont «gardés» par des securitas le soir et les week end et totalement laissés à eux-mêmes une grande partie de la nuit. Enfin, les bâtiments, des anciens bureaux destinés aux fonctionnaires de l'ONU, sont absolument inadaptés à leur utilisation actuelle.

Mineurs expulsés, la face cachée de l'asile, Le Temps, 26.07.13
"De janvier à juin 2013, 257 mineurs ont déjà été expulsés par la Suisse. Souvent avec leur famille, accompagnés par des policiers jusqu'à l'avion ou à leur pays de destination. L'Office fédéral des migrations (ODM), qui rappelle que l'exécution des mesures de contrainte relève de la compétence cantonale, fait savoir qu'il «part du principe que les droits prévus par la Convention relative aux droits de l'enfant sont garantis lors de rapatriements de mineurs». Or, plusieurs cas recensés révèlent le contraire."

Droits de l'enfant et application des lois suisses sur les migrants, Nouveau rapport: les enfants ont des droits - Par l'Observatoire suisse du droit d'asile et des étrangers, 10.06.2013
"Le droit d'asile et des étrangers actuellement en vigueur ne tient qu'insuffisamment compte des droits de l'enfant. Comme le montre clairement le présent rapport spécialisé, les intérêts de la politique migratoire sont considérés comme plus importants que ceux des plus faibles dans notre société. La pratique révèle que l'application de ces lois réduit les chances d'un enfant de se développer dans un environnement digne et profitable. Dans certains cas, le bien de l'enfant est même totalement ignoré au point que les enfants sont largement privés de l'aide et du soutien nécessaires."

newsletter

inscription
désinscription