Mandat, buts et objectifs

Mandat Fondation Sarah Oberson
La Fondation Sarah Oberson, fondation à but non lucratif, est une organisation créée pour améliorer le sort de l'enfance en souffrance en suscitant et animant le dialogue sur les droits de l'enfant et leurs violations. Fidèle à ses origines, la FSO s'engage à intervenir auprès des autorités suisses, tout en collaborant avec elles, pour que soient mis en place à travers le pays un système performant de réponse rapide et efficace aux disparitions d'enfant, tout comme une structure efficiente de soutien aux familles. L'action de la Fondation Sarah Oberson s'appuie sur la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant (1989).

Buts et Objectifs
La Fondation Sarah Oberson se bat pour l'enfance en souffrance. Ainsi, dès sa constitution en automne 1998, elle travaille pour les droits de l'enfant, plus particulièrement à l'amélioration du système de réponse aux disparitions d'enfants et à la sensibilisation des professionnels et du grand public à la problématique de la maltraitance.

En bref, elle:

a) Participe à la mise en place d'un système performant de réponse aux disparitions d'enfants. La Fondation fait partie du réseau de diffusion du système suisse d'Alerte Enlèvement. Elle a d'ailleurs œuvré de façon très active pour la mise en place d'un tel système en Suisse. Malgré les résultats positifs, les défis à relever restent importants. La Fondation est veut approfondir ses efforts pour rendre le système suisse de réponse aux disparitions d'enfants le plus efficace possible.


b)
Mène des réflexions sur les problèmes de la maltraitance et de la disparition d'enfants. Elle organise tous les ans une journée/soirée de réflexion (Soirées Sarah Oberson) sur des thèmes d'actualité liés à la protection de l'enfance et à la disparition d'enfants. Ces conférences font l'objet de publications.


c) Gère son site internet www.sarahoberson.org. Dès janvier 2009, la Fondation Sarah Oberson s'est associé les services d'une coordinatrice dans le but notamment d'animer le nouveau site Internet de la Fondation. Elle donne un espace privilégié à des textes, des articles, de la documentation et des actions sur le thème de la disparition d'enfants et la maltraitance. A travers le blog de son site, elle commente l'actualité suisse en mettant l'enfant comme sujet de droits au centre de ses préoccupations.


d) Collabore des publications relatives aux droits de l'enfant. La Fondation a participé à des publications utiles dans le domaine général de l'aide à l'enfance. Outre les publications annuelles des rapports des Soirées Sarah Oberson, elle a participé, en 1998, à l'édition du livre "Enfants et Travail : Une coexistence acceptable ?", et, en 2005, à celle du livre "Les jeunes et le suicide en Valais". Ces publications peuvent être obtenues à l'Institut international des Droits de l'Enfant. Elle entend aussi collaborer à l'établissement d'une recherche sur la littérature scientifique à propos des spécificités du deuil des familles en cas de disparition d'enfants pour en améliorer la prise en charge des familles à long terme par les professionnels.

D'une manière générale, la Fondation est ouverte à toute collaboration avec des associations, fondations ou ONG poursuivant des buts semblables.

 

 

newsletter

inscription
désinscription