Journées Sarah Oberson 1999 et 2000

JOURNEE SARAH OBERSON 1999

Thème de la journée du 18 novembre 1999

Perte d'un enfant. Quelle aide pour l'entourage.

JOURNEE SARAH OBERSON 2000

LA FONDATION SARAH OBERSON
organise

une journée de réflexion sur le thème :

"Enfants violents; Enfants victimes. Quelles réponses ?"

Le mercredi 8 novembre 2000

à l'Institut international des Droits de l'Enfant
c/o IUKB à Bramois

avec la collaboration de la :
Commission cantonale LAVI

avec le soutien de :
Billieux SA

Argument

La violence explose; les médias en font leurs manchettes ; d'une manière générale dans notre société (il y a-t-il eu un siècle plus violent que le Xxème siècle ?), mais surtout de manière spectaculaire chez les jeunes. Coups, menaces, rackets, passages à tabac. Fiction ou réalité ? Hélas, les courbes statistiques semblent attester d'une réelle aggravation de la situation, tant du point de vue quantitatif que du point de vue qualitatif.

Face à cette nouvelle donne, les adultes – parents, maîtres, éducateurs – s'inquiètent. Les professionnels (policiers, juges, psychologues, psychiatres, travailleurs sociaux...) s'interrogent et tentent des voies nouvelles. Et les politiques ? et les agents de socialisation (église, clubs sportifs, associations de quartier) ?et les média ? Tous semblent surpris par la soudaineté du phénomène.

Mais les projecteurs ne sont pas braqués sur le seul enfant violent. L'enfant victime doit aussi nous préoccuper et son sort est primordial. Il faut lui accorder attention et soins pour qu'il ne devienne pas violent à son tour.

Dans ce contexte, délicat, cette journée de réflexion cherchera à cerner le phénomène et les raisons de la violence chez les jeunes, avant d'évoquer quelques pistes tracées par des personnes qui interviennent sur le terrain ; elle visent aussi bien l'auteur que la victime. Un large débat devrait alors s'ouvrir sur la difficile question : faut-il punir ? soigner ? prévenir ?

Public

Cette journée s'adresse à tous les professionnels travaillant avec des enfants (enseignants, travailleurs sociaux, animateurs, psychologues, médecins, infirmiers, ecclésiastiques, membres des Centres LAVI, etc...) aux associations de parents et aux corps de police ou collaborateurs de justice. Les chercheurs et étudiants qui mènent des études dans ce domaine sont les bienvenus .

Programme

Présidence de la journée : Mme Paola Riva

Ouverture par M. Bernard Comby, Président de la Fondation Sarah Oberson.

Pourquoi tant de violence ? Les faits et les croyances
Exposé d'introduction à la problématique.
M. Alain Clémence, professeur en psychologie sociale, Université de Lausanne

L'intervention judiciaire.
M. Michel Lachat, Président du Tribunal des Mineurs de Fribourg

Appels en détresse : le 147
Mme Chantal Travelletti, Présidente de SOS Jeunesse

Médiation et inter culturalité : voies nouvelles ?
M. Claude Rossier, Médiateur.

Le travail de rue.
M. Igor Schimek, éducateur, AEMO

L'enfant victime : effets sur son psychisme.
Dr Jean-Claude Métraux, pédo-psychiatre

Enfants violents ; enfants victimes : cas concrets.
M. Jean-François Dorsaz, psychologue et psychothérapeute, office médico-pédagogique valaisan

Violence des jeunes: soigner ou punir ?
Table ronde entre tous participants, animée par M. François Dayer, Rédacteur en chef du Nouvelliste.

Synthèse de la journée
Mme Monique Paccolat, Fondation Sarah Oberson.

Publication

Média :

- Le Temps, 12.10.1999
- Le Nouvelliste, 09.11.2000
- 24 Heures, 13.11.2000

 

newsletter

inscription
désinscription