Journée Sarah Oberson 2007

LA FONDATION SARAH OBERSON,
L'INSTITUT INTERNATIONAL DES DROITS DE L'ENFANT
organisent

une journée de réflexion sur le thème :

Violences à l'encontre des enfant

Le mercredi 14 novembre 2007

à l'Institut international des Droits de l'Enfant
c/o IUKB à Bramois

media: photos/JSO2007/0001.JPG

Argument

Aucune forme de violence à l'encontre des enfants n'est justifiable. Telle est la conclusion de l'étude mondiale sur la violence à l'encontre des enfants, menée entre 2003 et 2006 par l'expert indépendant du Secrétaire général des  Nations Unies, le Professeur Paulo Sérgio Pinheiro. La violence à l'encontre des enfants est malheureusement universelle : elle sévit dans tous les pays, parmi toutes les classes sociales, indépendamment des races et quelles que soient les religions.  Elle peut prendre plusieurs formes, de la fessée des parents à la pédophilie sur Internet. Elle est à tort justifiée par la coutume, l'honneur,  la pauvreté et  l'ignorance… Elle s'explique par des raisons culturelles, sociales et économiques. Mais elle n'est JAMAIS acceptable.

Et surtout, elle peut être prévenue ! Par l'obligation de l'éliminer, obligation contractée par les Etats parties à la Convention internationale des Droits de l'Enfant; par la participation des enfants, qui grâce à une écoute attentive et une implication active dans les programmes de lutte,  peuvent non seulement la prévenir, mais également la condamner. Par une analyse de ses conséquences psychiques et physiques sur les enfants afin de combattre l'ignorance et surtout par l'adoption de stratégies qui regroupent tous les acteurs concernés, à savoir le cercle familial, l'école, le lieu de travail, les institutions, la justice et la communauté dans un sens large. Une attention toute particulière doit être portée aux enfants en situation difficile et à la vulnérabilité spéciale, tout comme aux filles.

La Suisse n'échappe pas à ce fléau, bien au contraire. Certes, le cadre législatif de protection et  de répression est en pleine expansion, par l'adoption de nouvelles règles et la modification de normes déjà en vigueur. Le Tribunal Fédéral  a estimé que le fait de gifler son enfant à plusieurs reprises à titre « éducatif » ne pouvait en aucun cas être justifié par un droit de correction et qu'il s'agissait d'un traitement dégradant. Cependant, la violence augmente. Violence à l'encontre des enfants, commise par des adultes ou par des enfants eux-mêmes. De nombreux événements tragiques sont d'ailleurs relatés dans les faits divers d'une presse à sensation.

Que faire ? Telle est la question que l'étude mondiale sur la violence à l'encontre des enfants pose aux  responsables des Etats en les priant de répondre à un formulaire détaillé qui devrait aboutir à adopter des stratégies visant à prévenir toutes les formes de violence contre les enfants et à lutter contre elles. C'est également la question à laquelle les participants à la 9ème journée de sensibilisation de la Fondation Sarah Oberson tenteront de répondre.

Public

Cette journée  s'adresse à toutes les personnes intéressées et aux professionnels du domaine (travailleurs sociaux, juristes, psychologues, enseignants, policiers etc…), aux associations de parents ou aux collaborateurs des services officiels. Chercheurs et étudiants bienvenus.

Informations générales
Date : Mercredi 14 novembre 2007
Lieu : Institut international des Droits de l ‘Enfant, IUKB, Sion / Bramois (plan d'accès à l'IUKB, cliquez ici)
Langue : Français
Prix : CHF 50.- (buffet de midi inclus) jusqu'au 26.10.2004, CHF 65.- (buffet de midi inclus) après cette date
Renseignements : IDE, 027/205 73 03 (Mme Alexandra Prince)

Programme

Présidence de la Journée : Mme Geneviève LEVINE, Institut international des Droits de l'Enfant

09h15 - Allocutions d'ouverture
Dr Bernard Comby, Président de la Fondation Sarah Oberson,

09h30 - L'étude universelle sur la violence à l'égard des enfants
M. Marcelo Daher, Assistant de l'Expert indépendant des Nations Unies et Secrétaire Général de l'étude sur la violence à l'encontre des enfant

10h15 - L'étude universelle sur la violence à l'égard des enfants: le volet suisse
Mme Paola Riva Gapany, Institut international des Droits de l'Enfant

10h45 - Pause

11h15 - Violence entre jeunes
M. Xavier Lavanchy, Juge des mineurs, Sion

11h45 - Stop à la pornographie enfantine sur Internet
M. Robert Steiner, Chef de la Police de sûreté du canton du Valai

12h30 - Lunch

13h45 - L'interdiction du châtiment corporel au sein de la famille
Mme Clara Balestra, Master en droits de l'enfant

14h15 - Non à la violence sexuelle : " Mon corps est à moi ! "
Dr.  Andrea Burgener Woeffray, Présidente de Kinderschutz Schweiz
Mme Colette Marti, Cheffe de campagne « Mon corps est à moi ! »

14h45 - Témoignages
Natacha,  auteur du livre " Lorsque l'enfance s'arrête " édité par Dis No
Brigitha, auteur du livre  " Maman dis-moi pourquoi " édité par Dis No

15h30 - Pause

15h45 - Discussion ouverte avec essai de synthèse :
M. François Dayer, Membre du Conseil de la Fondation Sarah Oberson
Journaliste et intervenants sollicité

Publication

Média : Le Nouvelliste, 16.11.07, p. 22.

newsletter

inscription
désinscription