Journée Sarah Oberson 2004

LA FONDATION SARAH OBERSON
En collaboration avec l'Institut Universitaire Ages et Générations (INAG)
organise

une journée de réflexion sur le thème :

La Famille dans tous ses états. Evolution, Révolution, Disparition ?

Le mercredi 3 novembre 2004

à l'Institut international des Droits de l'Enfant
c/o IUKB à Bramois

Avec le soutien de :
Zschokke, construction

Argument

En 1994, les Nations Unies avaient décidé de célébrer l'année internationale de la famille, dans le but de renforcer cette "cellule de base" et de favoriser l'éclosion de codes de la famille qui puissent promouvoir l'institution familiale et, par là, offrir une meilleure protection aux enfants. Dix ans plus tard, on se pose de nombreuses questions, dans les pays du Nord, comme dans ceux du Sud, sur le rôle exact de la famille. Qu'en attend-on réellement ?

C'est vrai que dans un pays comme la Suisse, la notion de famille au sens traditionnel du terme a non seulement subi une transformation en profondeur, mais vit actuellement une désarticulation de tous ses paramètres. Le modèle unique et fait pour durer toute une vie d'une famille composée de deux parents et de quelques enfants (1, voire 2, parfois 3) n'a pas résisté à l'évolution de la vie "moderne" et a volé en éclats, de manière rapide et parfois spectaculaire : mésententes conjugales, désunions, bouleversements des liens de parenté, re-composition et re-distribution des rôles parentaux, diversité des modèles éducatifs, rupture de la fonction parentale... C'est plus qu'une évolution, une vraie révolution !

Comment donc appréhender ce phénomène nouveau, comment se mouvoir dans ce monde de déliaisons et de nouvelles unions, comment effectivement relier l'enfant à des personnes avec lesquelles il n'a pas de lien de parenté, mais avec qui il a des relations étroites, éducatives au moins, affectives souvent ? Comment travailler avec ces nouvelles formes de familles et comment gérer un nouveau sentiment d'insécurité généré par des unions faites pour maintenant et non pour l'éternité ? Comment utiliser les dimensions affectives, sociologiques, juridiques, psychologiques et éducatives de cette nouvelle donne ?

Devant cette réalité, essayons d'abord de faire le point de ces changements et de voir ensuite si l'institution famille répond encore "présent" comme partenaire de l'Etat ou si elle est tellement affaiblie qu'il faut inventer autre chose. Voyons ensuite les conséquences de cette transformation pour le travail de protection des enfants. La collaboration avec les familles est une exigence de base; est-elle encore possible et praticable pour les intervenants des différents services publics ou privés ou est-on entré dans une phase de confrontation ?

Ce sont quelques unes des questions que cette journée de réflexion tentera d'aborder; en essayant de dégager des idées pour aider ceux qui travaillent au quotidien dans le domaine de la famille au sens large.

Public

Cette journée s'adresse à tous les professionnels travaillant avec des enfants (enseignants, travailleurs sociaux, animateurs, psychologues, médecins, infirmiers, ecclésiastiques, membres des Centres LAVI, etc...) aux associations de parents et aux corps de police ou collaborateurs de justice. Les chercheurs et étudiants qui mènent des études dans ce domaine sont les bienvenus .

Programme

Présidence de la journée : M. Jean-Pierre FRAGNIERE Sociologue, Directeur scientifique de l'Institut Universitaire Ages et Générations

Ouverture de la Journée par M. Bernard COMBY, Président de la Fondation Sarah Oberson

Trop de famille , tue la famille
M. Jean-Pierre FRAGNIERE, Institut Universitaire Ages et Génération

La Pratique des tribunaux. Tout à la mère ou partage des responsabilités ?
M. Yves TABIN, Doyen du Tribunal de Sion

Témoignage :

"Il n'est jamais trop tard pour pardonner à ses parents"
Mme Maryse VAILLANT, Paris, Psychologue et écrivain

Travail avec ou contre les familles ?
M. Claude ROSSIER, Office de Protection de l'Enfant du canton du Valais, assistant social et médiateur

Promouvoir les liens entre les générations
Mme Valérie HUGENTOBLER, Institut Universitaire Ages et Génération

Table ronde avec les intervenants
Animateur, M. François DAYER, Ancien Rédacteur en Chef du Nouvelliste

Synthèse de la journée
M. Jean-Pierre FRAGNIERE, Institut Universitaire Ages et Génération

Publication

Média : Le Nouvelliste, 09.11.2004

newsletter

inscription
désinscription