Journée Sarah Oberson 2003

LA FONDATION SARAH OBERSON
organise

une journée de réflexion sur le thème :

Droit à un enfant ou Droits de l'enfant ? La problématique de l'adoption

Le mercredi 5 novembre 2003

à l'Institut international des Droits de l'Enfant
c/o IUKB à Bramois

Avec le soutien de :
Zschokke, construction

Argument

L'adoption est une mesure idéale pour certains, car elle permet de donner une famille à un ou plusieurs enfants qui, pour des raisons très diverses, en manquent ; pour d'autres, l'adoption est très difficile à réaliser, car elle crée des liens artificiels et présente un nombre d'échecs important.

De plus l'adoption a donné lieu à toutes sortes de trafics, notamment des achats ou carrément des enlèvements d'enfants par des filières organisées qui revendent par la suite ces enfants à des familles dans l'attente et prêtes à payer des montants faramineux. Une nouvelle convention internationale, que la Suisse vient de ratifier (la Convention de la Haye), tente de régler la question des adoptions trans-nationales et d'empêcher ce phénomène.

Dans nos régions, de nombreuses familles ont adopté de nombreux enfants, souvent d'origine étrangère. Se pose alors, en plus, le problème de l'adaptation, puis de l'intégration, qui ne sont ni faciles, ni toujours synonymes de succès. L'adolescence chamboulée de nombreux jeunes adoptés l'atteste.

Devant cette réalité, il convient de faire le point de manière sereine et de bien voir ce que veut dire le mot adoption, tant sur le plan du droit que sur le plan de la psychologie, du travail des assistants sociaux et des autorités de contrôle, comme sur celui de la réalité vécue...

Ce sont les questions que cette journée de réflexion tentera d'aborder ; en essayant de dégager quelques idées pour aider ceux qui travaillent au quotidien dans le domaine de l'adoption ou ceux qui ont ou qui sont adopté(s).

Public

Cette journée s'adresse à tous les professionnels travaillant avec des enfants (enseignants, travailleurs sociaux, animateurs, psychologues, médecins, infirmiers, ecclésiastiques, membres des Centres LAVI, etc...) aux associations de parents et aux corps de police ou collaborateurs de justice. Les chercheurs et étudiants qui mènent des études dans ce domaine sont les bienvenus .

Programme

Présidence de la journée : Mme Françoise GIANADDA, Cheffe de l'office cantonal de l‘Etat Civil et desEtrangers, Membre du Conseil de la Fondation Sarah Oberson

Ouverture de la Journée par M. Bernard COMBY, Président de la Fondation Sarah Oberson

L'évolution du droit suisse en matière d'adoption (ancienne loi, nouvelle loi)
Mme Françoise GIANADDA, Cheffe de l'office cantonal de l‘Etat Civil et des Etrangers, Sion

L'évaluation de la famille, du lien nourricier et l'enquête sociale
Mme Christiane PERRION, Assistante sociale, Office pour la Protection de l'Enfant, Sion

La Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale (Convention de La Haye)
M. Rolf WIDMER, Directeur de la Fondation suisse du Service Social International, Genève

Les aspects psychologiques de l'adoption,
Mme Laurence ZUMBRUNNEN, Service de Protection de la Jeunesse, Lausanne

Témoignages   :

- Court métrage :
L'arrivée, par M. Fernand Melgard

- Points de vue :

  • parents adoptifs
  • enfants adoptés
  • travailleurs sociaux...

Table ronde avec les intervenants
Animateur, M. François DAYER, Rédacteur en Chef du Nouvelliste

Synthèse de la journée
Mme Françoise GIANADDA, Cheffe de l'office cantonal de l'Etat Civil et des Etranger

Clôture

Publication

newsletter

inscription
désinscription